Aller plus loin après l'atelier


Les essentiels pour commencer à travailler le cuir

La trousse à outils:

Le strict minimum:

Toute réalisation en cuir passera par quelques étapes fondamentales communes qui ne nécessitent pas un nombre très important d’outils.

On pourra se contenter de ce qui est dans cette liste pour s’essayer à quelques projets occasionnels:

S’engager un peu plus dans l’activité:

Bien que les outils présentés plus haut permettent de réaliser bon nombre de projets basiques, on a parfois en tête quelque chose qui requiert d’autres techniques que de découper et de coudre deux pièces de cuir l’une à l’autre.

Voici une liste non exhaustive de quelques outils qui ouvriront déjà bien des possibilités (fabrication de porte monnaie, sac à main…):

Il existe des kits pour débutants qui rassemblent la plupart des outils cités ci-dessus. Ça peut être une bonne affaire selon le prix du kit et l’adéquation entre ce qui est inclus et techniques que vous allez choisir d’utiliser pour vos projets.

Pour aller plus loin:

Les produits qui ont été référencés plus haut ont l’avantage d’être relativement économiques et accessibles localement (pour la plupart). C’est une bonne manière de s’essayer à la maroquinerie mais ils ne sont cependant pas de la meilleur qualité. Investir dans la gamme supérieure permettra d’augmenter la qualité des finitions et de rendre les différentes tâches plus faciles à réaliser. Une griffe à frapper de meilleur qualité perforera plus facilement un cuir épais et la couture sera plus nette par exemple.

La liste des outils spécialisés est sans fin pour permettre de réaliser des projets en cuir toujours plus complexes et originaux:

  • Un coupe-sangles permet de facilement couper des lanières de cuir. Pratique pour faire des ceintures ou des sangles de sacs à main.
  • Un coupe-lacet pour faire ses propres lacet en cuir – ils peuvent ensuite être utilisé au lieu d’une couture par exemple pour assembler un sac à main.
  • Un couteau pivotant pour faire de la gravure sur le cuir et du repoussage.
  • Des estampes pour réaliser des motifs sur le cuir.
  • Une presse manuelle pour désamorcer une guerre imminente avec les voisins après avoir utilisé un maillet toute la fin de semaine.
  • etc.

Quel type de cuir pour différents projets:

Selon que vous souhaiterez réaliser un porte monnaie, une armure, une veste, un sac à main…le type de cuir approprié va varier.

Sans trop entrer dans les détails, voici quelques facteurs à considérer lorsque l’on se demande quel cuir acheter étant le donné le projet que l’on a en tête:

Quelle qualité?

La désignation “cuir” recouvre en réalité une gamme assez large de matériaux différents. La version la plus noble est le cuir pleine fleur qui désigne un cuir comportant encore la couche supérieur du derme. Viennent ensuite le cuir de première qualité ou fleur corrigée pour lequel la fleur a été poncée de manière à éliminer d’éventuelles imperfections. La croûte de cuir désigne la partie récupérée lors d’une refente. Le “cuir véritable” désigne généralement un cuir de refente auquel on aura appliqué des produits de finition pour y reproduire l’apparence de la fleur. Vient ensuite le similicuir, produit issue de l’industrie pétrochimique qui n’a pas grand chose en commun avec le matériau dont il porte le nom.

Un autre element à prendre en compte: la qualité de la peau elle-même. Lors du processus de tannage, chaque peau sera classée entre 3 catégories selon la quantité de défauts observés (trous, coupures et autres imperfections). Cette note sera indiquée lors de l’achat. Une peau “1er choix” garantit une surface 80% sans défaut. Une peau “3ème choix” comportera au moins 5 trous ou coupures et quelques irrégularités de grain.

Quel animal?

Différents animaux donneront des cuirs aux propriétés plus ou moins adaptés selon le projet. Un cuir de chèvre est relativement fin, souple et résistant ce qui le rend utile pour confectionner des vestes légères ou pour être utiliser pour des portes feuilles peu épais à l’aspect raffiné. Un cuir de veau sera plus souple, plus fin et plus doux au toucher qu’un cuir de vache. On utilisera le cuir de veau pour réaliser la doublure intérieur d’un sac à main mais on préférera un cuir de vache pour fabriquer un étui à couteau par exemple.

Quel type de tannage?

Lors de l’achat d’une pièce de cuir à travailler, vous aurez le choix entre des cuirs au tannage végétal ou bien tannage au chrome.

Le tannage végétal est le procédé traditionnel (maintenant modernisé) basé sur l’immersion des peaux préalablement préparées dans une préparation concentrée en tanins. Les tanins sont extraits d’ingrédients organiques tels que des écorces, de la sève, des feuilles ou encore des racines. Le cuir obtenu par tannage végétal aura de belles teintes naturelles qui se patineront et prendront une teinte unique avec le temps. On pourra aussi le teinter plus facilement qu’un cuir tanné au chrome, ainsi que le modeller ou y imprimer des motifs avec un matoir.

Le tannage au chrome est la méthode la plus utilisée de nos jours. Elle permet de tanner de grandes quantités de cuirs rapidement et résulte en cuir plus souple et à l’aspect plus stable qu’avec le tannage végétal.

Quelle épaisseur?

L’épaisseur d’une pièce de cuir est indiquée en onces ou en millimètre. Chaque once est équivalente à 4mm.

Différents projets ou éléments d’un projet requièrent des épaisseurs adaptés. On pourra consulter cette ressource pour plus de détails.

Quelle partie de l’animal?

Les peaux de petits animaux tels que le mouton ou la chèvre sont généralement vendues entières. Une peau de vache pourra être achetée à la découpe: demi peau, épaule, croupon…Différentes parties de l’animal présenteront différentes propriétés en terme d’épaisseur, de densité, de fermeté, présence de défauts etc.


Ou se procurer des outils & du cuir localement:

  • Les Artisans d’Azure: ils ont des bacs de retailles et vendent aussi à la peau complète.
  • Cuir Di Zazzo: c’est un fournisseur d’entreprises mais ils vendent les peaux au détail aussi (impossible d’acheter moins d’une peau complète). Ils ont une immense diversité de peaux et leurs tarifs sont très intéressants.

Pour le cuir on peut aussi faire de la récup! C’est la force de ce matériau, il a une durée de vie très longue. Les panneaux de cuir d’une vieille valise au village des valeurs peuvent se transformer en plusieurs portes monnaie, un petit sac à dos…

Allez voir du coté de l’espace maker si vous cherche d’autres ateliers maroquinerie. Baptiste (a.k.a LeGarsLeathercraft) qui les donne est très sympathique et c’est un excellent pedagogue!


Les techniques de base pour travailler le cuir:

Le perçage des trous pour la couture


La couture au point sellier


Le brunissage des tranches


Plus d’informations concernant le travail du cuir sont disponible dans la rubrique Ressources (ressources pédagogiques, fournisseurs, chaines youtube, sites avec des patrons gratuits etc.).

N’hésitez pas à me contacter si vous avez d’autres questions qui sont restées sans réponse après avoir consulté cette page: alexis@nomadecrafts.com

업데이트 중…
  • 장바구니에 상품이 없습니다.